Plus je m’approche de la trentaine, plus rares se font mes visites au bon vieux foyer familial de Lake Stevens, à Washington. Le lieu où j’ai grandi, sans le 360°.

Retour aux années 90

En parallèle, la nostalgie qui me traverse lors de ces rares visites sont de plus en plus prononcées. C’est un moment mélancolique dans une vie lorsque vous commencez à voir votre enfance reflétée par les expériences de vos propres enfants. Mes garçons sont âgés de 2 et 4 ans et me rappellent constamment à quel point c’était sympa d’être un enfant. C’est naturellement que je me retrouve aussi soucieux de capturer autant d’instants que possible. Surtout lors de ces visites familiales, lors desquelles je les observe faire tout ce que je faisais étant petit.

 

Lors de ma plus récente visite, je me suis retrouvé, comme à ma grande habitude, à regarder les albums photo. J’ai remarqué que les photos avec un thème principal assez percutant : quelque chose que je n’avais encore jamais découvert, mais qui me paraissait logique à présent. Voyez si vous pouvez voir ce qu’il manque sur ces images vers 1990-1994.

Comme ce fut le cas pour beaucoup d’autres familles, les papas servaient de photographe par défaut. Et malgré l’existence des tripods et timer, il reste difficile de capturer un instant enfantin de cette manière. Nous avions donc mon père toujours à nos côtés, à vivre nos meilleurs moments avec nous mais avec peu ou pas de preuve de sa présence dans nos photos souvenirs – le thème principal étant mon père absent de toutes nos photos de famille.

 

La prochaine génération de souvenirs en 360°

J’ai lu et entendu parler du produit pendant des mois, mais ce n’est pas avant d’avoir essayé la Giroptic iO que j’ai enfin réalisé la vraie valeur du 360°. Créateur de moments immersifs. Cela capture tous les côtés d’un instant – devant, derrière, de gauche à droite – ce qui signifie que rien ni personne ne se retrouve exclu de la photo ou du souvenir.

Voici la première vidéo que j’ai faite avec la Giroptic iO. Si j’avais fait une photo de l’événement en 1994, soit ça aurait été une photo lambda d’un arc-en-ciel éloigné sans la présence de qui que ce soit dessus, ou j’aurais fait une vidéo où seul l’arc-en-ciel serait visible avec quelques voix à peine audibles. Même avec les technologies actuelles, j’aurais dû choisir les sujets sur lesquels je voulais concentrer l’enregistrement: mon fils et moi, ou l’arc-en-ciel. Seule la iO a rendu possible le fait de tout enregistrer à la fois.

Pauvre papa. Il aurait aimé avoir cela dans les années 90. Heureusement, il n’est pas trop tard pour lui d’être dans les futurs enregistrements.

Que vous soyez un jeune parent comme moi qui cherche à enregistrer les meilleurs moments d’enfance de vos enfants ou que vous soyez un grand parent cherchant à rattraper le temps perdu, la Giroptic iO est un véritable bijou de technologie.